in

Alain Chabat relève le défi de l’émission tardive, ce format qui n’a jamais vraiment su s’imposer en France.

 

Annonce

Les animateurs n’avaient pas les qualités nécessaires ou les chaînes ont fini par rétropédaler, l’émission venue des Etats-Unis a fait l’objet de multiples tentatives infructueuses en France. Alain Chabat le réalisateur de Didier fera-t-il mieux ?

Les talk-shows fleurissent en France. Les émissions tardives ont souvent eu du mal à s’imposer, même si des personnalités aussi diverses que Michel Drucker, Arthur ou Michaël Youn ont toutes confié y penser en se rasant.

Ce format diffusé en seconde partie de soirée, s’inspire des Etats-Unis, où sévissent Stephen Colbert ou Jimmy Fallon.

Un animateur avec une cravate et porté sur l’humour décalé interroge un invité,

Journal Privé

qui aime aussi se mettre en scène, sur des sujets d’actualité.

Le « Saturday Night Live« , est composé d’une succession de sketches. La parodie joue un rôle important. L’organisation coûte cher, chaque épisode coûte environ trois millions de dollars.

« Véritable institution dans la culture américaine, le late show est une machine très bien huilée, où les dérapages sont impossibles, mais où tout est permis » , détaillait en 2014 dans « Le monde », Arthur, qui l’avait essayé deux fois.

Alain Chabat proposera son quotidien sur TF1 à partir de ce lundi, comme annoncé à l’issue d’une amusante parodie de l’impatient roi Charles III .

Annonce

Reste à savoir si l’animateur de « Burger Quiz » saura importer ce format en France, comme il l’avait fait avec l’humour de « Saturday Night Live » avec Les Nuls il y a trente ans.

Il promet « une drôle d’heure » aux téléspectateurs, avec des sketchs et des célébrités, la durée de la phase de groupes de la Coupe du monde de football. Ce sera donc une rafale de dix épisodes.

Alain Chabat relève le défi de l'émission tardive, ce format qui n'a jamais vraiment su s'imposer en France.

La tentative de Cyril Hanouna

De nombreuses chaînes, par le passé, ont essayé d’enregistrer ce format dans le temps.

Le dernier en date, M6. En 2017, Gad Elmaleh, si au milieu du rêve américain proposait son adaptation de « Saturday Night Live ».

« Ce qui nous intéressait avec Gad Elmaleh, c’était de porter un regard sur la société et l’actualité » , a expliqué le producteur Guillaume Lacroix.

Parodies des divertissements de M6 et débats primaires ont rythmé le premier numéro.

Les politiciens devaient être invités à l’avenir. Ils n’auront pas eu le temps, l’émission, qui a pourtant réuni 3 millions de curieux, n’a pas eu de suite.

Faute d’innovations dans la forme ? « Canal + bouillon de nostalgie », écrit Libération « Ni catastrophe industrielle, ni pic de rire », ditTélérama.

Plus tôt, en 2016, Cyril Hanouna avait tenté l’expérience sur Canal + avec un « Hanounight Show » ponctué de séquences humoristiques.

Le succès n’était pas vraiment au rendez-vous avec 98 000 téléspectateurs… La même chaîne a, dans son histoire, lancé plusieurs émissions en retard.

Le plus abouti était déjà signé Alain Chabat. « Les Nuls, le show », diffusé entre 1990 et 1992, comble de l’humour à la télé, s’est inspiré avec bonheur de « Saturday Night Live ».

En 2003, Kad et Olivier présentent alors « Samedi soir en direct », où une pléiade d’humoristes défilent de Valérie Lemercier à Jonathan Lambert .

Le programme a été arrêté en raison de ses coûts de production excessifs.

Nouvelle tentative dix ans plus tard avec « Canal Presque », en 2014. Supprimé l’année de son lancement. Virginie Efira son animatrice, s’en amusera plus tard : « Nous n’avions pas réussi à faire quoi que ce soit de valable ».

Alain Chabat relève le défi de l'émission tardive, ce format qui n'a jamais vraiment su s'imposer en France.

L’échec de Jean-Pierre Foucault

NRJ12 et Comédie+ ont également tenté l’expérience conjointement avec « La nuit nous appartient ».

Entre 2009 et 2012, Mustapha El Atrassi, jeune humoriste dans le vent lancé par Laurent Ruquier, recevait chaque semaine des invités souvent issus de la télévision ou de la culture populaire, d’Ayem de « Secret Story » au rappeur Mister You, en passant par Laurent Baffie ou Clara Morgane.

L’émission a attiré 150 000 téléspectateurs en moyenne. Lors de la quatrième saison et malgré l’efficacité de l’humoriste, « La nuit nous appartient » s’est terminée à l’initiative de la chaîne. El Atrassi a retrouvé le chemin de la scène.

TF1 ne fait pas exception. En 2001, Jean-Pierre Foucault présentait « Nous vous aurons prévenus », une émission directement inspirée de David Letterman.

Annulé deux mois après son lancement, faute de public. « Ce soir avec Arthur », d’abord diffusé en première partie de soirée sur Comédie+, est devenu une émission tardive sur TF1 en 2013.

Ary Abittan, Claudia Tagbo ou encore Florent Peyre y ont fait des apparitions régulières.

1,2 million de téléspectateurs l’ont suivi en moyenne. Pas assez pour la chaîne, qui l’a annulé en septembre 2014.

Alain Chabat fera-t-il mieux ? On ne sait pas encore ce qui va rythmer ce programme qui, si l’on s’en tient à sa première parodie, s’annonce réjouissant.

 

Annonce
Avatar photo

Publié par Muriel Marchand

Je vous informe de l'actualité française et mondiale au quotidien, de destinations de voyage, des faits étranges et des récits insolites, des bonnes nouvelles, ainsi que de la solidarité et de la gentillesse à travers le monde.

“Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement.” Martin Luther King.

Java : Tremblement de terre en Indonésie : « 46 morts et 700 blessés », dans l’île principale de Java.

Bruce Lee la légende du kung-fu est peut-être morte d’avoir bu trop d’eau, ont affirmé les médecins près de 50 ans après sa mort.