in

Complément d’Enquête : l’émission sur les influenceurs tant attendue, la défense attendue de Magali Berdah.

Annonce

 

Complément d’Enquête sur les influenceurs, une émission qui a beaucoup fait parler.

 

France 2 a diffusé dimanche soir un numéro de « Complément d’Enquête » consacré au business des influenceurs. 

Initialement prévue jeudi en deuxième partie de soirée, elle avait été reportée

à ce dimanche en raison du décès d’Elizabeth II.

L’émission aurait normalement dû attendre le 22 septembre pour être diffusée

dans sa case habituelle (en raison d’une « enquête Cash » prévue jeudi prochain),

mais France 2 avait choisi de ne pas attendre car certains intervenants

faisaient pression pour ne pas apparaître à l’écran. . »

 

Annonce

Complément d'Enquête : l'émission sur les influenceurs tant attendue, la défense attendue de Magali Berdah.

 

 

Magali Berdah sur le plateau

Plusieurs séquences étaient très attendues, notamment les réponses,

en plateau, de Magali Berdah, la patronne de l’agence d’influence Shauna Events

accusée d’escroquerie par Booba (qui a même porté plainte contre elle). 

Il « a commencé à m’attaquer sur autre chose que des placements de produits », a-t-elle répondu, dénonçant le cyberharcèlement dont elle était victime, elle a également porté plainte.

Outre Magali Berdah, le rappeur a attaqué sept influenceurs pour

« pratiques commerciales trompeuses » et « escroquerie en bande organisée »,

dont Rym Renon,Jessica Thivenin, Julien Tanti et Maëva Ghenam

« Les trois quarts ne sont pas dans mon agence », s’est défendu l’invité des fauteuils rouges.

D’autres pratiques, courantes chez les influenceurs, ont été évoquées tout au long de l’émission,

comme le dropshipping et ses dérivés. 

Tristan Waleckx, le présentateur de « Complément d’Enquête »,

est notamment revenu sur le fait d’assurer à ses abonnés un prix imbattable

alors que le produit est disponible ailleurs pour (beaucoup) moins cher.

« Je ne peux pas réinventer l’économie française », a réagi Magali Berdah, assurant qu’elle était « en totale transparence dans ce (qu’elle) fait ».

Concernant la promotion de la chirurgie esthétique, qui est interdite,

elle précise que ni elle ni son agence ne l’ont fait. 

 

Complément d'Enquête : l'émission sur les influenceurs tant attendue, la défense attendue de Magali Berdah.

 

Mais l’influenceuse a vite été contredite par le journaliste qui l’a reçue sur le plateau. 

« Une fois, en cinq ans, j’ai montré une femme en train de me faire des piqûres », a avoué l’influenceuse.

Dans une vidéo, durant laquelle Magali Berdah se filme en train de recevoir

des injections sur le visage, elle commente :

« Toutes les femmes qui ont besoin comme moi, elle est en France pour quelques jours de plus (…) et franchement, c’est la meilleure ».

« Les réseaux sociaux, tu y montres ta vie. J’ai le droit de dire ce que je pense », s’est-elle défendue, affirmant avoir payé cette opération et ne pas avoir été payée pour la promouvoir.

 

« Tu ne donnes rien aux autres »

Autres séquences notables : le passage dans lequel Alex, un influenceur qui fait le buzz

sur les réseaux sociaux grâce aux vidéos qu’il tourne avec sa compagne Nina,

explique l’intérêt de s’installer à Dubaï : ne pas payer d’impôt.

« Tu es content de travailler parce que tout ce que tu fais te revient et que tu ne donnes rien aux autres, et ça te motive encore plus », dit-il. « Zéro impôt », conclut l’influenceur.

 

Milla Jasmine et la contrefaçon

L’émission a également interviewé « la star » de télé-réalité Milla Jasmine dans sa villa à Dubaï

sur la promotion des contrefaçons, une pratique interdite.

« Je ne fais pas ça », a-t-elle d’abord déclaré, assurant qu’elle n’avait jamais travaillé

avec le site « La Moulashop », qui vend des articles imitant des marques connues…

Avant que le journaliste ne lui montre l’une de ses vidéos,

dans laquelle elle explique travailler avec ce site.

« Je ne suis pas du tout au courant (que le site vendait des contrefaçons),

c’est Magali qui m’a donné ce placement », a botté l’influenceuse présentée comme une « ancienne strip-teaseuse ».

 

 

Annonce

Publié par Muriel Marchand

Je partage avec vous des moments drôles, solidaires, mystérieux, qui se passent à travers le monde.
Je vous parle de voyages, de l'actualité, des célébrités, du cinéma, des séries, ainsi que la spiritualité, le bien-être.
J'espère vous divertir et vous donner le sourire !

Le pictogramme Triman devient obligatoire cette année.

Qu’est-ce que le « Triman », ce logo obligatoire pour indiquer si un emballage est recyclable ?

Mylène Farmer : L'icône de la chanson française a dévoilé le premier clip du single de son prochain album.

Mylène Farmer : L’icône de la chanson française a dévoilé le premier clip du single de son prochain album.