in ,

Granadilla une ville espagnole abandonnée par erreur.

Annonce

 

La ville fortifiée médiévale de Granadilla est une ville fantôme.

 

Dans les années 1960, le gouvernement espagnol a expulsé un village historique

qui devait être inondé par les eaux d’un nouveau réservoir. 

Seulement ça n’est jamais arrivé.

La ville fortifiée médiévale de Granadilla est une ville fantôme.

Les visiteurs peuvent jeter un coup d’œil dans les salles vides, se promener dans ses rues fortifiées et admirer la ville du haut de son château

 

Annonce

 Granadilla une ville espagnole abandonnée par erreur.

 

Mais personne n’y habite. Pas depuis que tous les habitants ont été expulsés dans les années 1960.

Fondée à l’origine par des musulmans au IXe siècle, Granadilla occupait un endroit stratégique

qui permettait à ses occupants de garder un œil vigilant sur la Ruta de la Plata,

une ancienne route commerciale et de voyage à travers la région.

Au fil des ans, la domination de la ville a changé de mains et c’est aujourd’hui

l’un des rares villages forteresses espagnols où les anciens murs sont encore intacts. 

Mais la communauté qui vivait ici jusque dans les années 1960 ne l’est pas.

 

 Granadilla une ville espagnole abandonnée par erreur.

 

La fin a commencé dans les années 1950, sous la dictature de Francisco Franco, lorsque l’Espagne s’est lancée dans un projet massif de construction de barrages afin de stimuler l’économie pendant la période d’isolement. 

Le plus important de ces efforts a été le réservoir Gabriel y Galán sur la rivière Alagón,

et en 1955, les autorités ont décrété que Granadilla se trouvait dans la plaine inondable

et devait donc être évacuée.

Au cours de 10 ans, de 1959 à 1969, les 1 000 habitants ont été expulsés de force,

dont beaucoup ont été transférés dans des colonies de colonisation à proximité du village. 

Lorsque l’eau a commencé à monter en 1963, elle couvrait toutes les routes

sauf une menant au village, le transformant en presqu’île. 

Mais aussi haut que l’eau a atteint, la ville elle-même n’a jamais été inondée. 

Néanmoins, les résidents n’ont pas été autorisés à revenir.

 

 Granadilla une ville espagnole abandonnée par erreur.

 

L’expérience a été traumatisante pour les habitants, dont beaucoup portent encore leur frustration. 

« C’était une parodie », a déclaré Eugenio Jiménez, président de l’Association Fils de Granadilla

« Ils nous ont chassés en prétendant que le barrage inonderait la ville, ce qui était impossible car la ville est plus haute que le barrage. Mais c’était l’époque de la dictature et nous n’avions aucun droit. Mais ce qui me frustre vraiment, c’est qu’à l’époque démocratique , j’ai lutté pour la relance de Granadilla avec l’ancienne association d’enfants, et aucun gouvernement ne nous a écoutés. »

Purificación Jiménez, une ancienne résidente, a également rappelé la difficulté de ces années.

 « Je me souviens que chaque fois qu’une famille quittait le village, tout le monde se présentait à l’entrée du village pour dire au revoir et pleurait », a-t-elle déclaré.

Aujourd’hui encore, les villageois n’ont pas été autorisés à récupérer leurs maisons car le gouvernement maintient le décret d’inondation signé par Franco. 

Cependant, les visiteurs peuvent venir et viennent pour des excursions d’une journée. 

La ville a été désignée site historique et artistique en 1980 et est aujourd’hui gérée comme un musée gratuit à ciel ouvert (supervisé par l’ Agence autonome des parcs nationaux ). 

Quant aux habitants, eux et leurs descendants se retrouvent deux fois par an en ville, le jour de la Toussaint (1er novembre) et le jour de l’Assomption de Marie (15 août).

 

 

Annonce

Publié par Muriel Marchand

Je partage avec vous des moments drôles, solidaires, mystérieux, qui se passent à travers le monde.
Je vous parle de voyages, de l'actualité, des célébrités, du cinéma, des séries, ainsi que la spiritualité, le bien-être.
J'espère vous divertir et vous donner le sourire !

Un ourson désorienté sous l'effet d'un "miel fou"

Un ourson qui s’est gavé de «miel fou» hallucinogène a été retrouvé affalé sur le sol d’une forêt en Turquie.

Tom Holland quitte les médias sociaux pour sa santé mentale.