in

Intelligence artificielle : Une femme robot pilotée par l’IA devient PDG d’une entreprise de plusieurs milliers d’employés.

Intelligence artificielle : Une femme robot pilotée par l'IA devient PDG d'une entreprise de plusieurs milliers d'employés.

 

Annonce

Une première dans un pays où les robots sont déjà très présents. Mais cette fois, c’est un pas supplémentaire qui a été franchi avec ce robot humanoïde et son intelligence artificielle.

 

Ce n’est pas de la science-fiction. Une femme robot vient d’être nommée à la tête d’une grande entreprise chinoise. 

L’un des leaders chinois du jeu vidéo, NetDragon Websoft, est à l’origine de cette première

Journal Privé

et a confié sa filiale, Fujian NetDragon Websoft, à l’intelligence artificielle.

L’idée remonte en fait à plusieurs années. 

En 2017, grâce à l’IA, l’entreprise décide de créer un personnage virtuel

et de lui confier des responsabilités. 

Annonce

L’entreprise, à l’époque, voulait montrer à ses clients que l’intelligence artificielle qu’elle développait pour ses jeux pouvait aussi fonctionner dans la vie réelle de l’entreprise.

 

Intelligence artificielle : Une femme robot pilotée par l'IA devient PDG d'une entreprise de plusieurs milliers d'employés.

 

Ce personnage est donc Tang Yu, une femme robot qui a commencé par occuper le poste de numéro 2 de l’entreprise, avant d’être nommée à un poste de PDG tournant de l’entreprise. 

C’est sans précédent.

Net Dragon websoft compte plusieurs milliers d’employés et gère des milliards de dollars. 

En interne, cela s’appelle un leader numérique virtuel, mais il a toujours une apparence physique. 

Le visage du robot PDG apparaît sur les écrans d’ordinateur sous la forme d’un humanoïde, avec son costume strict, sa coupe de cheveux parfaite. 

Grâce à l’intelligence artificielle, elle est également capable de s’exprimer.

 

Intelligence artificielle : Une femme robot pilotée par l'IA devient PDG d'une entreprise de plusieurs milliers d'employés.

 

Mais le robot dirige-t-il vraiment l’entreprise ? 

Oui et non, car évidemment ce sont des humains qui programment le robot et qui peuvent le débrancher à tout moment. 

Ses pouvoirs ne sont donc pas illimités, mais une fois le programme lancé, le PDG du robot travaille de manière quasi « normale ». 

Elle est capable d’approuver, de signer des documents, comme tout PDG, mais aussi de gérer des projets, d’évaluer les performances du personnel, et éventuellement de décider de sanctions. 

« Tang Yu rationalisera les processus, améliorera la qualité des tâches et la vitesse d’exécution », se réjouit NetDragon. 

L’entreprise met en avant sa rationalité et sa logique, car contrairement à l’humain, elle n’a pas de sentiments. 

Le PDG robot a l’avantage de travailler 24h/24, et tout ça, sans être payé.

 

 

Annonce
Avatar photo

Publié par Muriel Marchand

Je vous informe de l'actualité française et mondiale au quotidien, de destinations de voyage, des faits étranges et des récits insolites, des bonnes nouvelles, ainsi que de la solidarité et de la gentillesse à travers le monde.

“Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement.” Martin Luther King.

Coupe du Monde 2022 : Vers un boycott des écrans géants dans plusieurs grandes villes.

Coupe du Monde 2022 : Vers un boycott des écrans géants dans plusieurs grandes villes.

Pinky : Un chaton d'un mois a recueilli plus de 4,5 millions de vues sur Youtube pour son adorable grignotage.

Pinky : Un chaton d’un mois a recueilli plus de 4,5 millions de vues sur Youtube pour son adorable grignotage.