in ,

Janus la tortue à deux têtes fête ses 25 ans au Muséum d’histoire naturelle de Genève.

Janus la tortue à deux têtes fête ses 25 ans au Muséum d'histoire naturelle de Genève.
Annonce

 

Janus la tortue unique, vit au Muséum d’histoire naturelle de Genève qui répond à tous ses besoins.

 

Une tortue à deux têtes en Suisse a atteint l’âge de 25 ans samedi,

grâce au dévouement de ses protecteurs humains.

Le reptile nommé Janus, qui réside au Muséum d’histoire naturelle de Genève,

et qui est devenu l’une de ses principales attractions,

a été lavé avec une brosse à dents lors de sa journée spéciale.

L’animal est pris en charge pour tous ses besoins par le musée.

Annonce

La tortue grecque (Testudo graeca) est baignée quotidiennement dans du thé vert

et de la camomille, massée régulièrement, soumise à un régime alimentaire spécial

et surveillée méticuleusement pour son état de santé

Janus est nourri de fruits et légumes bio découpés. 

D’autres événements commémorant son anniversaire comprenaient

la prise d’un « selfie avec Janus », des rencontres avec ses soignants

et une conférence scientifique détaillant la particularité des deux têtes de Janus.

 

Janus la tortue à deux têtes fête ses 25 ans au Muséum d'histoire naturelle de Genève.

Janus se régale tous les jours de fruits et légumes bio.

 

Janus la tortue à deux têtes fête ses 25 ans au Muséum d'histoire naturelle de Genève.

Janus, une tortue grecque à deux têtes, se lave soigneusement avec une brosse à dents lors de son 25e anniversaire.

 

Le reptile à tout en double.

Il a également deux cœurs, deux paires de poumons et deux personnalités distinctes.

Parfois, les têtes souhaitent aller dans des directions différentes. 

« La tête droite est plus curieuse, plus éveillée, elle a une personnalité beaucoup plus forte », a déclaré Angelica Bourgoin, qui dirige l’équipe de soins de la tortue. 

« La tête gauche est plus passive et aime manger. » 

L’équipe soignante surveille constamment Janus et est toujours en alerte

au cas où il se retournerait, car cette position rend la remise sur pied impossible

et pourrait être ainsi fatale.

La tortue est née en captivité du musée en 1997 et a ainsi reçu le nom de Janus,

en référence au dieu romain à deux visages.

La créature n’aurait probablement pas survécu aux prédateurs dans la nature, selon les experts,

car sa tête ne peut pas se rétracter dans sa carapace pour se protéger.

 

 

Annonce

Publié par Muriel Marchand

Je partage avec vous des moments drôles, solidaires, mystérieux, qui se passent à travers le monde.
Je vous parle de voyages, de l'actualité, des célébrités, du cinéma, des séries, ainsi que la spiritualité, le bien-être.
J'espère vous divertir et vous donner le sourire !

Comment arrêter de se sentir comme une victime une fois pour toutes.

Munich : 50 ans après le massacre, le village olympique abrite désormais de jeunes familles et des retraités.

Munich : 50 ans après le massacre, le village olympique abrite désormais de jeunes familles et des retraités.