in

Lait : Lactalis augmente de 32% le prix du lait payé aux éleveurs et met la pression sur les grandes surfaces.

 

Annonce

Une bouffée d’air frais pour les producteurs de lait.

 

Lactalis, propriétaire des marques Lactel, Président ou Roquefort Société a trouvé un accord avec l’Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis (Unell) sur le prix du lait versé aux producteurs partenaires approchant les 500 euros/1 000 litres, en hausse de 32% par rapport au même période en 2021, pour le quatrième trimestre. 

« Ce prix s’élève à 490 euros toutes primes et qualités confondues », précise l’entreprise dans un communiqué qui souligne « que la hausse va au-delà de l’évolution des coûts de production des producteurs (18 %) ». 

Journal Privé

La société fait également valoir que ses charges en France ont augmenté de 18 % en 2022.

»L’année 2023 s’annonce encore plus difficile, notamment sur le sujet de l’énergie sur lequel le groupe anticipe un quasi-doublement de sa facture à plus d’1 milliard d’euros. “

 

Lait : Lactalis augmente de 32% le prix du lait payé aux éleveurs et met la pression sur les grandes surfaces.

Annonce

 

A l’occasion du salon international de l’alimentation, qui se déroule actuellement à Villepinte, Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture, a assuré que l’Etat viendrait en aide aux  » industries agroalimentaires énergivores pour tenter de réduire leur facture énergétique ». 

Une partie de ces hausses sera toutefois, selon lui, « absorbée par le coût » autrement dit, répercutée dans le prix d’achat des produits par les supermarchés, puis dans le panier du consommateur. 

Le ministre a également assuré que les secteurs agricole et agroalimentaire seraient « prioritaires » en cas de coupures d’électricité cet hiver. 

« Le lait ne se conserve pas », prévenait Emmanuel Besnier, PDG de Lactalis.

 

Les industriels se battent avec la grande distribution pour obtenir des hausses de prix

Lactalis appelle ainsi la grande distribution à de nouvelles et nécessaires hausses de prix de (nos) produits laitiers pour tenir compte de l’explosion des coûts de production. 

Depuis plusieurs mois, les industriels se battent avec la grande distribution pour obtenir ces hausses de prix qui, conditionnent aussi les revenus des éleveurs.

« Les hausses que nous avons passées tournent autour de 15-20 %, mais il faudra encore doubler l’an prochain, prévient Yvan Borgne, directeur commercial export de la coopérative laitière Laïta, soulignant le difficile compromis entre prix bas pour les consommateurs et juste rémunération des éleveurs. .

Début septembre, le gouvernement a appelé la grande distribution à accepter, dans le cadre des négociations avec les industriels de l’agroalimentaire, les hausses de prix demandées par les producteurs.

« Nous sommes à un tournant, les distributeurs doivent prendre leurs responsabilités, les enseignes doivent accepter de faire passer les hausses (des tarifs) pour garantir la rémunération des éleveurs et assurer la pérennité de la filière laitière », avait exigé le ministère.

« Si nous refusons de payer le lait au prix de ses coûts de production, demain nous serons contraints de l’importer », a-t-il ajouté.

 

Lait : Lactalis augmente de 32% le prix du lait payé aux éleveurs et met la pression sur les grandes surfaces.

 

La guerre en Ukraine, conjuguée à l’inflation des coûts de production et à la canicule de cet été, qui s’est traduite par une sécheresse historique, désespèrent davantage les éleveurs. 

En cette période estivale où les vaches laitières se nourrissent généralement en grande partie de pâturages, la production d’herbe a chuté de 31 % par rapport à une année normale. 

Faute d’herbe, de nombreux éleveurs ont dû nourrir leurs bêtes avec les rations fourragères prévues pour l’hiver. 

Ils seront alors condamnés à acheter du fourrage au prix fort, voire à vendre une partie de leur bétail pour avoir moins de bouches à nourrir.

 

 

Annonce
Avatar photo

Publié par Muriel Marchand

Je vous informe de l'actualité française et mondiale au quotidien, de destinations de voyage, des faits étranges et des récits insolites, des bonnes nouvelles, ainsi que de la solidarité et de la gentillesse à travers le monde.

“Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement.” Martin Luther King.

Inde : Découvrez les meilleurs endroits et expériences hors des sentiers battus.

Inde : Découvrez les meilleurs endroits et expériences hors des sentiers battus.

Meilleur Pâtissier : Gilbert Montagné est juré à l'épreuve du meilleur VISUEL « Il y a un petit problème, je crois ».

Meilleur Pâtissier : Gilbert Montagné est juré à l’épreuve du meilleur VISUEL « Il y a un petit problème, je crois ».