in

Levothyrox : pourquoi le laboratoire Merck fait l’objet d’une enquête ?

Levothyrox : pourquoi le laboratoire Merck fait l'objet d'une enquête ?

 

Annonce

Un nouveau volet s’ouvre dans l’affaire de la nouvelle formule du Levothyrox, ce médicament prescrit principalement pour les problèmes de thyroïde.

 

Levothyrox : Mercredi 19 octobre, c’est par le biais d’un communiqué que la filiale française du laboratoire pharmaceutique allemand Merck a annoncé sa mise en examen pour « tromperie aggravée ».

« Le président de Merck en France a été entendu » mardi au pôle santé du tribunal de Marseille, explique le groupe, audience à l’issue de laquelle « le juge d’instruction a décidé de mettre la société Merck en examen pour tromperie aggravée ».

Journal Privé

 

Les modalités d’information lors du changement de médicament visées

Le réquisitoire est lié aux « procédures d’information mises en place au moment

du passage de l’ancienne à la nouvelle formule en 2017 », précise l’entreprise.

Autrement dit, Merck n’aurait pas suffisamment bien communiqué sur le changement de formule du médicament aux patients.

Annonce

« Ce réquisitoire ne concerne en rien la qualité de la nouvelle formule du Levothyrox », assure le laboratoire, soulignant vouloir « apporter toutes les précisions nécessaires afin d’établir qu’aucune infraction pénale, de quelque nature que ce soit, n’a été commise ». .”

Au civil de l’affaire, la Cour de cassation avait rejeté en mars le pourvoi du groupe,

condamné en 2020 à indemniser plus de 3.300 usagers qui souffraient

d’effets secondaires suite au changement de formule.

Dans son arrêt, la plus haute juridiction française avait considéré que « lorsque la composition d’un médicament change et que ce changement de formule n’est pas explicitement indiqué dans la notice, le fabricant et l’exploitant peuvent être accusés d’un manque d’« information », susceptible de « causer un préjudice moral ».

 

Levothyrox : pourquoi le laboratoire Merck fait l'objet d'une enquête ?

 

Une affaire qui dure depuis 2017

Toute l’affaire débute en mars 2017, lorsque Merck commercialise une nouvelle formule de Levothyrox.

Quelques semaines plus tard, plusieurs milliers de patients,

qui toléraient jusqu’à présent l’ancienne formule, se sont plaints d’effets indésirables,

dont des maux de tête, une prise de poids, une perte de cheveux ou encore des problèmes digestifs.

En septembre 2017, la ministre de la Santé de l’époque, Agnès Buzyn, faisait alors état de près de 9 000 plaintes de patients sous Levothyrox.

En 2018, l’ancienne formule du Levothyrox, rebaptisée Euthyrox, est commercialisée pour les patients.

Alors qu’en juin 2019, une étude menée par l’Agence nationale du médicament (ANSM)

sur plus de 2 millions de patients, concluait que le passage à la nouvelle formule

du Levothyrox n’entraînait pas de « problèmes de santé graves ».

Aujourd’hui, moins de 100 000 patients sont traités avec l’ancienne formule Euthyrox.

De plus, quelque 2,5 millions de patients utilisent quotidiennement la nouvelle formule du Levothyrox, selon Merck.

Pourtant, six autres laboratoires ont développé des formules à base de lévothyroxine, aujourd’hui commercialisées, afin de diversifier l’offre.

 

 

 

 

 

Annonce
Avatar photo

Publié par Muriel Marchand

Je vous informe de l'actualité française et mondiale au quotidien, de destinations de voyage, des faits étranges et des récits insolites, des bonnes nouvelles, ainsi que de la solidarité et de la gentillesse à travers le monde.

“Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement.” Martin Luther King.

Black Adam le film DC de The Rock n’est ni le meilleur ni le pire, les premières critiques.

Jean Teulé : l'écrivain et auteur de BD, célèbre compagnon de Miou Miou est décédé.

Jean Teulé : l’écrivain et auteur de BD, célèbre compagnon de Miou Miou est décédé.