in

Suspicion de salmonelle : Mikado, Pepito, Oreo… Bientôt plus de biscuits dans les supermarchés.

Suspicion de salmonelle : Mikado, Pepito, Oreo… Bientôt plus de biscuits dans les supermarchés.
Annonce

 

Alerté par un fournisseur de la possible présence de salmonelle, le géant Mondelez a décidé de fermer plusieurs sites de production.

 

Alerte salmonelle : Difficile d’imaginer un rayon de supermarché sans Mikado, Pepito, Oreo, Granola et autres Petits Écoliers, pour n’en citer que quelques-uns. 

Pourtant, cela pourrait rapidement devenir réalité, si ce n’est déjà le cas. 

En effet, toutes ces marques sont fabriquées par le géant Mondelez,

qui vient de fermer trois sites (certaines unités de production sont complètement fermées,

d’autres partiellement), selon le spécialiste de la distribution Olivier Dauvers. 

La raison de cet arrêt ? 

Annonce

« Un grand nettoyage », après qu’un fournisseur ait « alerté sur la possible présence de salmonelle », explique l’expert qui a pu contacter l’entreprise.

Le risque sanitaire a été signalé par le fournisseur suisse Barry Callebaut, spécialiste du cacao. 

Officiellement, les produits commercialisés ne présentent aucun danger et Mondelez

ne prévoit pas de rappel et n’a communiqué sur aucune consigne ou mise en garde. 

Le grand nettoyage est donc une mesure de précaution de Mondelez

pour éviter un scandale de contamination comme celui qui a touché le Kinder de Ferrero.

 

Suspicion de salmonelle : Mikado, Pepito, Oreo… Bientôt plus de biscuits dans les supermarchés.

 

Des pénuries « jusqu’à la fin de l’année »

Néanmoins, le ralentissement voire l’arrêt de la production sur plusieurs sites

suscite des interrogations, pointe Olivier Dauvers :

« c’est une mesure un peu drastique pour un simple soupçon. D’autant plus que le fournisseur a repris la production ». 

De plus, les usines en question, fermées depuis début juillet,

ne semblent pas avoir de date de réouverture prévue dans un avenir proche.

De quoi faire craindre une rupture de stock majeure sur de nombreuses références dans les mois à venir. 

« Il est évident qu’il y aura des pénuries ou des pénuries au moins jusqu’à la fin de l’année », prévient le spécialiste de la distribution. 

Car même en cas de redémarrage à venir, il y aura un délai avant

que les produits n’atteignent le consommateur.

Cette suspicion de contamination à la salmonelle chez Mondelez n’est pas la première. 

Ces derniers mois, plusieurs scandales sanitaires similaires ont éclaté. 

Une tendance qui ne surprend pas Olivier Dauvers :

« Toute la filière est tellement portée par une logique de réduction des coûts, le filet de sécurité devient moins sécurisé », souligne-t-il. 

Un défaut partagé par l’ensemble de la filière, y compris le consommateur, souligne-t-il,

qui privilégie souvent les produits les plus économiques.

 

 

 

Annonce

Publié par Muriel Marchand

Je partage avec vous des moments drôles, solidaires, mystérieux, qui se passent à travers le monde.
Je vous parle de voyages, de l'actualité, des célébrités, du cinéma, des séries, ainsi que la spiritualité, le bien-être.
J'espère vous divertir et vous donner le sourire !

Keanu Reeves a ravi un couple britannique en se joignant à leur réception de mariage.

Keanu Reeves a ravi un couple britannique en se joignant à leur réception de mariage.

Le Touquet : Qui est Marc Rebillet, l'artiste qui a insulté Emmanuel Macron lors d'un festival au Touquet ?

Le Touquet : Qui est Marc Rebillet, l’artiste qui a insulté Emmanuel Macron lors d’un festival au Touquet ?