in

Un jeune entrepreneur en Colombie gagne des centaines de dollars par jour en vendant des bouteilles d’air de sa ville natale.

Annonce

 

Des bouteilles d’air, c’est déjà plus sain que des bouteilles remplies de gaz de pets, ou l’eau du bain crado.

 

Juan Carlos Alvarado, un jeune entrepreneur de Medellin, en Colombie, affirme gagner des centaines de dollars par jour en vendant des bouteilles d’air de sa ville natale.

Medellin, la deuxième plus grande ville de Colombie, est connue

comme la «ville du printemps éternel», en raison de son climat agréable toute l’année. 

Mais vous ne pouvez pas vendre le climat à quelqu’un à des milliers de kilomètres, n’est-ce pas ? 

L’air est une toute autre affaire, et c’est en fait un modèle commercial éprouvé. 

Les gens vendent des canettes d’air frais et des bouteilles d’air frais 

Annonce

aux habitants de pays pollués comme la Chine depuis des années,

et ce sont en fait ces réussites qui ont inspiré Juan Carlos Alvarado,

originaire de Medellin, à lancer sa propre entreprise de vente d’air.

 

un jeune entrepreneur en Colombie gagne des centaines de dollars par jour en vendant des bouteilles d'air de sa ville

 

L’air de la ville.

« Ici, nous stockons l’air de Medellín, qui est spécial, un joyau », a déclaré Alvarado. « Nous n’emballons pas l’air pur, mais celui de la ville, telle qu’elle est. Bien sûr, je m’assure qu’il est de qualité.

Le jeune homme d’affaires, qui s’est également essayé au chant, affirme avoir créé une méthode spéciale pour capter l’air et le conditionner dans de petites bouteilles en verre, qui doivent être soigneusement nettoyées pour garantir l’absence de toute sorte d’odeur.

 

« J’ai créé un appareil efficace, un collecteur d’air, qui met entre 15 et 30 minutes à piéger les particules pour générer cette sensation de printemps. C’est 100% naturel », a déclaré l’entrepreneur, sans révéler la méthode, prétendument parce qu’elle n’est pas déposée et que quelqu’un pourrait la voler…

Juan Carlos Alvarado prétend avoir vendu 77 bouteilles d’air pour 5 $ chacune le premier jour seulement. 

Inspiré par son succès inattendu, il a doublé son activité et, le troisième jour,

il aurait vendu environ 300 bouteilles aux touristes du Parque Lleras, à El Poblado de Medellin.

 

« Je veux avancer dans ma carrière artistique et c’est l’une des idées folles qui m’est venue étant donné la difficulté d’obtenir des sponsors », a déclaré Alvarado. « L’air en bouteille peut vous faire rire au début, mais c’est un produit prêt à l’emploi. »

Medellin Air a attiré beaucoup d’attention sur les réseaux sociaux ainsi qu’à la télévision nationale en Colombie, attirant encore plus de clients pour Alvarado. Depuis, il a créé des pages de médias sociaux pour son produit unique afin de l’aider à vendre encore plus.

Bien que certains aient qualifié Alvarado d’escroc pour avoir facturé de l’argent sérieux pour une bouteille vide. Il conteste ces accusations avec véhémence.

« Les gens me critiquent comme un escroc, mais c’est une entreprise plus difficile qu’il n’y paraît. Il n’est jamais facile de remplir une bouteille d’air. Il faut 15 minutes au plus court et 30 minutes au plus long pour mettre l’air pur de Medellin dans la bouteille », a-t-il expliqué.

 

 

Annonce

Publié par Muriel Marchand

Je partage avec vous des moments drôles, solidaires, mystérieux, qui se passent à travers le monde.
Je vous parle de voyages, de l'actualité, des célébrités, du cinéma, des séries, ainsi que la spiritualité, le bien-être.
J'espère vous divertir et vous donner le sourire !

Lilian Thuram et Kareen Guiock mariés en secret : leur grande fête suscite la colère.

Jeanne Mas : Sa fille, la « très discrète » Victoria, se dévoile au grand public !