in

Xiaomi bat Tesla avec le CyberOne, un robot humanoïde alimenté par l’IA.

Xiaomi bat Tesla avec le CyberOne, un robot humanoïde alimenté par l'IA.
Annonce

 

Xiaomi vient de lever le voile sur le CyberOne, un étonnant robot humanoïde capable de comprendre les émotions humaines.

 

La machine est alimentée par une intelligence artificielle qui facilite les interactions avec les êtres humains. 

Avec cet étonnant robot, le géant chinois coupe l’herbe sous les pieds de Tesla

La firme d’Elon Musk s’apprête à dévoiler un prototype fonctionnel de son robot Optimus.

Ce jeudi 11 août 2022, Xiaomi organisait une conférence à Pékin (Chine). 

Après avoir levé le voile sur le très attendu Mix Fold 2, un nouveau smartphone pliable, le groupe chinois a dévoilé la dernière création de Xiaomi Robotics Lab sa division robotique : CyberOne.

Le CyberOne est un robot humanoïde à taille humaine. 

Annonce

Comme l’a démontré le patron de Xiaomi, Lei Jun, lors de la conférence, le robot est capable de marcher et de courir comme un être humain. 

La société assure également que le CyberOne peut atteindre 3,6 km/h .

Le robot mesure 1,77 m, pèse 52 kg et peut soulever jusqu’à 1,5 kg d’une seule main. 

Comme on peut le voir dans la vidéo de présentation, le CyberOne ne craint ni la pluie ni les conditions climatiques extrêmes.

 

Xiaomi bat Tesla avec le CyberOne, un robot humanoïde alimenté par l'IA.

CyberOne, le robot intelligent.

Surtout, le CyberOne embarque une intelligence artificielle qui lui permet d’interagir avec les êtres humains. 

Xiaomi assure que sa création est capable de comprendre les émotions et les exigences d’une personne. 

Lors de la présentation, la machine s’est approchée de Lei Jun pour lui offrir un bouquet de fleurs. 

Après un selfie, il a ensuite quitté la scène. 

Il comprend évidemment les demandes faites par un particulier.

« Nous avons beaucoup investi en R&D dans divers domaines dont l’innovation logicielle, matérielle et algorithmique », explique Lei Jun dans un communiqué.

Pour percevoir le monde qui l’entoure en 3D, le CyberOne embarque un logiciel d’imagerie développé par Xiaomi Robotics Lab.

Grâce à ce logiciel, le robot est capable de voir et de comprendre l’environnement qui l’entoure.

« Le CyberOne est capable de détecter le bonheur, et même de réconforter l’utilisateur en cas de tristesse » avance Xiaomi.

La firme chinoise précise avoir développé « un moteur de reconnaissance sémantique de l’environnement » et « un moteur d’identification des émotions vocales » afin que la machine puisse reconnaître « 85 sortes de sons environnementaux et 45 sortes d’émotions humaines ».

Le visage du CyberOne est construit autour d’un écran OLED incurvé .

Cette tuile affiche des informations interactives permettant à l’utilisateur de communiquer avec le robot en temps réel.

 

Le robot est conçu pour simuler les mouvements du corps humain, explique le communiqué de Xiaomi. 

L’entreprise a intégré de puissants moteurs articulés et 13 articulations d’une amplitude de 21 degrés. 

Pour assurer un processus et « une posture naturelle et stable » Xiaomi s’appuie une nouvelle fois sur un algorithme développé par ses équipes.

Malgré ces précautions, le CyberOne semble bien moins flexible qu’Atlas, le robot de Boston Dynamics. 

L’humanoïde de la firme américaine est en effet capable d’effectuer des bonds et des backflips avec agilité. 

On est loin de la démarche saccadée et grippée de la machine Xiaomi.

 

Xiaomi bat Tesla avec le CyberOne, un robot humanoïde alimenté par l'IA.

 

Coût de fabrication énorme

Sans surprise, le robot n’est encore qu’un prototype. 

Xiaomi n’a pas l’intention de commercialiser l’appareil pour le moment. 

L’entreprise laisse entendre que le coût de fabrication d’une unité est encore bien trop élevé pour lancer une production de masse. 

Un seul CyberOne coûte entre 89 000 $ et 104 000 $ (86 714 E et 101 329 E).

Pour l’instant, il ne s’agit que d’une démonstration technique  « des possibilités du futur écosystème technologique de Xiaomi « . 

Notez également que Xiaomi n’a pas mis en avant les cas d’utilisation du CyberOne

Néanmoins, Lei Jun se dit convaincu que les robots intelligents feront « partie de la vie des gens à l’avenir ».

Pour mémoire, ce n’est pas le premier robot que développe Xiaomi Robotics Lab.

L’été dernier, la société chinoise a présenté le CyberDog, un chien robot qui ressemble beaucoup aux quadrupèdes mécaniques de Boston Dynamics

À l’image du CyberOne, le chien droïde de Xiaomi est alimenté par une intelligence artificielle qui lui permet d’interagir avec les humains. 

Il peut notamment suivre son propriétaire, comme un chien en chair et en os.

 

Xiaomi bat Tesla avec le CyberOne, un robot humanoïde alimenté par l'IA.

 

Xiaomi coupe l’herbe sous le pied de Tesla

En présentant le CyberOne, Xiaomi a battu Tesla de plusieurs semaines. 

Le groupe automobile américain prévoit de présenter un prototype fonctionnel de son robot Optimus le 30 septembre 2022.

Dévoilé en août 2021 par Elon Musk, le robot de Tesla est très proche de la créature mécanique de Xiaomi

Mesurant 1,76 m, il est conçu pour assister l’homme dans les tâches les plus difficiles de la vie quotidienne.

L’Optimus devrait être doté de la même intelligence artificielle que les voitures autonomes de Tesla .

Mais contrairement à la firme chinoise, Tesla s’est contenté de présenter un concept de son robot humanoïde. 

Aucune unité fonctionnelle n’avait été développée à l’époque. 

Il faudra attendre fin septembre pour pouvoir comparer les deux propositions.

 

 

Annonce

Publié par Muriel Marchand

Je partage avec vous des moments drôles, solidaires, mystérieux, qui se passent à travers le monde.
Je vous parle de voyages, de l'actualité, des célébrités, du cinéma, des séries, ainsi que la spiritualité, le bien-être.
J'espère vous divertir et vous donner le sourire !

Voici pourquoi penser beaucoup fatigue.

Fatigue mentale : Voici pourquoi penser beaucoup fatigue.

Un ourson désorienté sous l'effet d'un "miel fou"

Un ourson qui s’est gavé de «miel fou» hallucinogène a été retrouvé affalé sur le sol d’une forêt en Turquie.